Le meilleur de Pink Floyd en live !

Yves Rabiller

Chant, basses

Né à Alger, savoyard depuis… Oh ! Ça fait longtemps !

Guitare à 11 ans, basse à 15 ans.
Groupes de bal, piano-bar, groupes de composition…

J’ai découvert Pink Floyd en 1969 (hé oui !) grâce au grand frère d’un copain guitariste, en même temps que toute la production pop-rock anglo-saxonne de l’époque.

C’était la BO du film « More ». Nous sommes allés voir le film dès qu’il a été programmé en salle. Et, dans la foulée, nous avons relevé et joué ensemble « The Nile Song », « Cymbaline » ou « Ibiza Bar ».

Puis sont venus « Atom Heart Mother » et « Meddle » que nous avons tenté, avec plus ou moins de bonheur, de jouer.

Bien sûr, le grand moment a été la sortie de « Dark Side … ». Que dire … des heures à passer en boucle sur la platine ce qu’on n’appelait pas encore un vinyle. Et, ensuite, à tenter de reproduire ce chef d’œuvre avec nos faibles moyens…

Idem plus tard avec « Wish .. », « Animals », et « The Wall ».

Ensuite, d’autres orientations artistiques et professionnelles ont fait que je n’ai suivi que de loin l’histoire du groupe.

Je n’ai jamais eu l’opportunité d’assister à un concert de Pink Floyd. Un de mes amis, qui a pu les voir en live dans les années 70, a récupéré une baguette lancée par Nick Mason et … il l’a perdue quelques mois plus tard.

Le contact avec Pink Floyd a été repris vraiment en 2007, quand Bertrand m’a proposé de rejoindre Best Of Floyd, ce qui ne se refuse pas…

Mon titre préféré ?
Impossible de choisir. S’il faut en citer, je dirais : l’ensemble de Dark Side et Dogs de Animals.

En concert, je joue tous les titres avec un bonheur égal. Le plaisir d’être sur scène avec les belles personnes qui m’entourent y est pour beaucoup. Sans parler du staff technique et de l’équipe de production, dont la compétence et les qualités humaines nous procurent les conditions optimales pour jouer la musique de Pink Floyd.

Partagez
Partagez